TEMOIGNAGES

Si vous aussi vous désirez partager votre expérience avec l’addiction*, merci de vous rendre sur cette page et de laisser votre témoignage en commentaire.

Votre témoignage est parfaitement ANONYME. Merci.

*vous sentez le besoin d’être écouté(e), d’être accompagné(e), vous désirez stopper votre consommation ? Consultez cette page.

 Femme ex-dépendante : « Je fais partie des victimes parce que j’avais commencé à regarder à l’adolescence à chaque fois que je me retrouvé seule dans ma chambre je regardé un film puis me masturber pour me soulager j’étais devenue accro jusqu’à mes 20ans. Jusqu’à mes 22 ans où j’étais plus vierge mais quand j’étais en intimité avec mon ex je ne ressentais rien j’éprouvais jamais du plaisir il fallait que je regarde un film et me masturber pour être tranquille. Je m’en voulais toujours à moi parce que j’étais trop dépendante de ces foutaises mais un jour j’ai lu un article sur les effets des pornos depuis lors j’ai trouvé solution à mon problème. J’ai arrêté de les regardé il y’a 4ans. »

Homme : « Je suis allé chez des psychologues et des psychiatres pendant ces huit dernières années et j’ai été diagnostiqué comme étant atteint de dépression, d’anxiété sociale sévère,  de grave trouble de la mémoire et de quelques autres troubles. J’ai essayé le Fexer, la Ritalin, le Xanax, et le Paxil. J’ai été abandonné par deux psychologue différents et virés à deux reprises. J’ai utilisé le cannabis pour calmer mon anxiété sociale. J’ai été approché par un assez grand nombre de femmes, grâce à mon apparence et à mon statut, mais elles sont rapidement parties à cause de mon incroyable étrangeté. Je suis accroc au porno Hard depuis que j’ai 14 ans. Durant les deux dernières années, j’ai fait des recherches et j’ai enfin pu réaliser que la pornographie était un problème. J’ai totalement mis fin à cette pratique il y a maintenant deux mois de cela. Ce fut très difficile mais incroyablement bénéfiques. J’ai depuis même cessé de prendre les médicaments qu’il me restaient. Mon anxiété a totalement disparue. Ma mémoire et ma concentration n’ont jamais été aussi efficaces. Je me sens comme un gros aimant à femmes et mon trouble de l’érection est également parti. Je pense sérieusement avoir vécu une sorte de renaissance. J’ai eu une deuxième chance dans cette vie ».

Homme : « Je me sens être le prochain Isaac Newton ou Leonard De Vinci. Depuis que j’ai arrêté il y a un mois, j’ai lancé une entreprise, j’ai repris le piano, j’étudie le français tous les jours, je programme, je dessine, j’écris, j’ai commencé à gérer mes finances et j’ai tellement d’idées géniales que je n’ai pas le temps pour les réaliser. Ma confiance est extraordinaire. Je sens déjà que je peux parler à n’importe quelles filles ! Je suis pourtant ce même gars, à qui il a fallu deux années et demie supplémentaire pour obtenir son diplôme d’étude universitaire en raison de la procrastination et de la dépression ».

John Mayer – Musician : « Internet pornography has absolutely changed my generation’s expectations. How could you be constantly synthesizing an orgasm based on dozens of shots? You’re looking for the one … out of 100 you swear is going to be the one you finish to, and you still don’t finish. Twenty seconds ago you thought that photo was the hottest thing you ever saw, but you throw it back and continue your shot hunt and continue to make yourself late for work. How does that not affect the psychology of having a relationship with somebody? It’s got to. »

Homme : « Je me masturbe aux images pornographiques depuis que je suis adolescent. Je n’ai jamais eu de problème de dysfonctionnements érectiles jusqu’à il y a environ 6 ans. Le problème est apparu lorsque l’accès au streaming gratuit de pornographie est arrivé sur Internet. Au fur et à mesure que la vitesse de connexion augmentait, il en allait de même pour une irrésistible envie et une écrasante capacité à en voir autant que je le pouvais. C’est ainsi que j’ai fini par recâbler, reprogrammer mon cerveau pour ne plus pouvoir être excité que par le porno et la masturbation. Je suis en relation avec une femme merveilleuse et magnifique depuis 4 ans et j’ai remarqué un déclin progressif de ma libido et une hausse de mon souci de dysfonctionnement érectile. »

Homme : « Loin de  juste « nous toucher », nous, les masturbateurs chroniques s’engageons généralement dans une pratique que nous appelons « edging » : nous nous amenons au bord de l’orgasme à plusieurs reprises, mais sans éjaculation. Nous maintenons des niveaux extrêmement élevés d’excitation sexuelle littéralement pendant des heures. Je participe activement à plusieurs groupes Internet axés sur la masturbation et je suis modérateur de l’un d’entre eux. Beaucoup d’entre nous vont jusqu’à abandonner le partenaire de la vie réelle, même si le partenaire reste disponible et désireux. Nous avons également inventé le terme «impuissance copulatrice»(« copulatory impotence ») pour désigner le phénomène commun de ne pouvoir être excité que par le porno sur Internet, mais pas pour un partenaire réel. »

Homme : « J’ai personnellement beaucoup souffert de ce dont il parle dans cette vidéo. Depuis l’arrêt du porno, je fais des blagues spirituelles et parle couramment sans penser à ce que je dis ou à m’inquiéter de ce que les autres pensent de moi. Ma relation avec ma copine est également devenue plus intime car certains des murs que je mettais en place sont en train de s’effondrer. Excellente vidéo. »

Ahmed (after rebboting) : « Yesterday we were on the couch watching a movie, and she started kissing me. I was hard, and I knew it was a different erection, an old erection, a healthy, awake one, and guess what? We made love, without any ED, without any fantasies, and it felt like she was a new person I was discovering. Even I felt like a new person. Sex was not foggy anymore, and even after orgasm I didn’t feel any sadness, just plain healthy satisfaction. »

Rob:  « J’ai passé 56 jours sans PMO et, après une seule et unique masturbation, je suis senti vide, anxieux, engourdi. Mais devinez quoi? Après ces 6 mois sans porno, je peux enfin dire que je n’ai plus à me soucier de ces états dépressifs aléatoires. Seul un léger brouillard cérébral persiste encore et c’est mon seul symptôme maintenant. « 

Les témoignages suivants sont issus de l’article  anglophone https://www.reuniting.info/download/pdf/0.BENEFITS.pdf, rédigé par Gary WILSON, créateur du site https://www.yourbrainonporn.com/, qui m’a envoyé la traduction française réalisée anonymement.

Grâce à Gary Wilson, vous pouvez lire ici de nombreux témoignages de personnes décrivant leurs ressentis et évolutions lors de leur sevrage :

[Deux ans sans porno, deux mois aucun fantasme porno] Je me sens vraiment comme neuf, je ne me suis jamais senti mieux, je suis juste de retour à une vie sexuelle saine. Ma vie sociale s’est aussi considérablement améliorée. Avant il y avait un brouillard dans mon esprit. Je suis devenu très créatif, très fort d’esprit, et je peux absorber beaucoup plus informations, je peux lire un livre pendant 4-5 heures et ne pas me lasser. je suis capable de me concentrer et de filtrer. Avant, cela était absolument impossible pour moi.

Je suis à la 5ème-6ème semaine de récupération et je peux dire que je me sens normal après avoir utilisé du porno pendant 6 ans. Heureusement, ma libido est de retour une fois de plus et je ressens les avantages, donc pour ceux qui sont curieux, arrêtez le PMO, vous ne le regretterez pas. Outre le retour de la libido, j’ai remarqué de nombreux autres effets positifs : – Tout d’abord, il y a celui, évident, que je me sens plus sexy en moi et cela conduit à – J’obtiens beaucoup plus d’attention des filles, ma confiance semble vraiment briller – Il me semble aussi mieux m’entendre avec les gens en général, encore une fois, en raison de la confiance que m’a apporté la liberté, moi et mes amis n’ont fait que se rapprocher ces derniers jours. – Je me sens plus énergique, Quand je vais à la gym, je peux toujours me pousser plus loin.

 

Jour 17 – Une chose que j’ai remarqué est que les gens sont devenus gentils envers moi. On laisse la porte ouverte pour moi, quelqu’un m’a laissé passer devant lui dans le supermarchés; les étrangers me parlent spontanément, et les gens en général sont beaucoup plus heureux autour de moi. C’est fascinant.

Je suis maintenant à 37 jours sans porno et sans fantasmes … je peux me sentir changer. Je suis plus concentré et ne suis plus irrité tout le temps. Mon niveau d’énergie a augmenté et je sens que j’ai un sentiment général de confiance en soi que je n’avais pas ressenti depuis longtemps. J’ai eu des rapports avec ma femme chaque semaine… maintenant, le simple fait d’embrasser ma femme me donne des érections.

Je pense de moins en moins au porno, j’initie beaucoup plus facilement les conversations avec les femmes, je suis socialement moins tendu, plus à l’aise en parlant devant un groupe, et les femmes qui paraissaient désintéressées par moi me regardent beaucoup plus souvent (jetant un regard rapide sur moi). Moralement je suis plus fort, je m’interdis ne serais-ce même d’envisager des rapports occasionnels avec une
étrangère. Je cultive de l’amour pour moi-même. Je suis à l’écoute des gens plus avec mon cœur maintenant, plutôt qu’avec mes oreilles. La sensibilité accrue bien au-delà du pénis. Mon humeur est meilleure. Je suis en train de revenir à mon moi qui est confiant, dynamique, et drôle.

Je me sens incroyablement bien – j’ai bien dormi et j’ai une meilleure vision du monde. Mon esprit est plus clair. Ma tête est en place…

Semaine 11 sans porno, un peu de masturbation – Certains avantages que j’ai remarqué: – Une meilleure endurance physique – Beaucoup plus confiant – Moins de difficulté à m’endormir – Plus heureux – Plus efficace au travail – Moins socialement maladroit

Jour 25 – Pas de PMO. Il est encore 16 heures, mais je peux déjà dire que je ne vais pas faire de PMO aujourd’hui. C’est juste incroyable d’avoir ce contrôle sur votre corps. Je trouve aussi que j’arrive à mieux contrôler les autres «addictions», et j’étudie plus
facilement et fais des choses réellement utiles. Je suis plus sociable et je rencontre des femmes. Ma libido est normale. Autre chose de vraiment impressionnant, c’est que je peux facilement maintenir un contact visuel avec absolument tout le monde. Il est plus facile d’être sociable, et je suis maintenant plus confiant que jamais

Après deux mois – Amélioration de l’apparence physique, plus de comportements asociaux, de plus j’attire l’attention des filles sans le vouloir, et je vois les filles comme des personnes avec qui je pourrais être ami et non de simples objets sexuels.

 

Jour 18 – Mon pénis est plus grand car depuis que j’ai arrêté le PMO (je travaille toujours sur les fantasmes). Je ne dis pas que j’ai une troisième jambe, mais il semble être plus sain. J’ai aussi remarqué que ma posture s’est améliorée, surtout quand je me promène. Je marche mieux. Je me sens plus fort aussi. Aussi, aujourd’hui, j’ai commencé à avoir des érections très facilement à partir de photos sexy sans nudité! Cela ne m’étais jamais arrivé avant, ce qui veut dire que je suis de plus en plus sensible … oui! Et je me sentais attiré par elles d’une façon différente du sentiment que j’obtenais du porno.

Un autre effet secondaire qui est du au PMO (j’en suis sûr à 100%), l’ACNÉ! … Mon acné sévère a complètement disparu quand j’ai arrêté le PMO. Je suis devenu presque fou à essayer de comprendre quelle en était l’origine. J’ai
changé ma façon de manger en pensant que c’était une allergie alimentaire. Quand j’ai arrêté le PMO tous ces effets secondaires se sont désintégrés et je me sens comme une nouvelle personne, c’est comme la nuit et le jour. Je peux honnêtement dire que cela a complètement changé ma vie et je suis content de m’être arrêté. J’apprécie la vie beaucoup plus maintenant. Je ne suis plus l’esclave de la dopamine qui m’a causé de trop manger, boire…bref, tout ce qui pouvait me rapporter du plaisir en excès.

Jour 27 – Belle soirée. J’ai regardé un film. Fais l’amour aussi, cela vient de ma volonté à montrer mon amour pour ma femme maintenant et vouloir être vraiment proche d’elle plutôt que de devenir « fou de sexe ». Je n’ai pas vraiment envie d’O car je ne voulais pas que ça « finisse ». Mon humeur semble plus stable ces jours-ci – moins déprimé ou extatique … juste plus équilibré. J’ai un réel désir de régler les problèmes … mais d’une manière moins désespérée…

 

La vie était plus ennuyeuse quand j’étais lourdement engagé dans le PMO. J’ai pensé c’est comme ça que la vie était, et le PMO était soulagement temporaire. Maintenant, je prend plus de plaisir de la réalité de la vie: une bonne conversation, une belle chanson, un entraînement agréable, un sentiment d’accomplissement après avoir fait du travail scolaire.

Je remarque que je veux être avec les filles. Une autre chose que j’ai remarqué, c’est que les choses dans le porno qui m’excitaient par le passé maintenant me font horreur! Eeek! Comment ai-je pu regarder ça et ça?

Tout cela a été fort intéressant. J’abandonne la pornographie et tout d’un coup des choses intéressantes se produisent. Je me rends compte que j’utilisais le porno pour éviter mes problèmes de mariage. Je me sens mieux, j’ai plus d’énergie. Les gens veulent traîner avec moi plus souvent. Je rencontre de nouvelles personnes. La transformation qui a eu lieu en moi est incroyable. J’ai des problèmes dans mon mariage, mais je suis choqué de dire que beaucoup d’entre eux se sont améliorés depuis que j’ai quitté le porno parce que je ne veux plus à avoir a me cacher des questions, mais je ne suis toujours pas émotionnellement ou sexuellement attiré par ma femme. Les deux prochains mois pourraient être intéressants pour moi. Plusieurs mois sans PMO -

Maintenant, c’est comme si quelque chose me disait d’être juste moi. C’est comme si mon subconscient était en train d’essayer de sortir de sa cage qui l’a retenu en captivité pendant tellement longtemps… «Pourquoi n’ai-je pas fait cela plus tôt? ».

Donc, aujourd’hui, à partir du début de la semaine 7 sans PMO. Ce matin je me suis réveillé avec une tranquillité d’esprit. C’est fou. Comme un sens interne de sécurité. C’est super. Je suis très détendu dès maintenant en écrivant cela.

 

Jour 14. Dans l’ensemble, je me sens plus équilibré, moins agoraphobe, plus énergique, plus en mesure de poursuivre les petites conversations quotidiennes. C’est bon ça.

 

J’ai remarqué que je suis beaucoup mieux en mesure de résister à la tentation tentant de la mauvaise bouffe et du fast-food, qui sont bien documentés comme étant des sources de crashes d’énergie. Ces nourritures sont également liés à l’anxiété et au stress, probablement parce que notre corps ne reçoit pas tous les nutriments nécessaires à partir de ces aliments. Le stress et l’anxiété ont le potentiel de nuire a la pensée et a la créativité, ainsi que la mémoire.

 

J’ai remarqué que je suis beaucoup plus gentil avec les autres ces derniers temps. Je me sens plus détendu et je fais des blagues sans efforts. Je suis également plus disposé à toucher mes amis, homme ou femme, d’une manière rassurante. Par exemple, je vais frotter leurs bras ou leurs tape brièvement l’épaule et sans aucune hésitation quand je leur parle

 

4 jours – Aujourd’hui, je me sentais beaucoup plus en équilibre au travail. J’ai été beaucoup plus conviviale et simple. Ce soir je suis allé à la gym, j’ai vu des gens que je connaissais là-bas, et je me sentais plus bavard. Une jeune fille marchait à proximité et s’est un peu arrêtée pendant une minute et a remarqué que j’étais là et ensuite s’éloigna. J’ai effectivement travaillé près d’elle mais j’avais peur d’avoir une interaction. Aujourd’hui j’ai senti que je pouvais engager une conversation avec elle! Tout compte fait aujourd’hui a été une belle journée en douceur, et j’aime bien les avantages que je vois donc je vais continuer sur mon chemin.

Nsjtpe |
Fivmikiwi |
Lrlovecoco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Astuces de Maryse
| Weightwatchersthebest
| Assovivrelibre