ESPACE MEDITATION

MAJ : le 08/03/2021

Apprendre à cultiver un état intérieur, un état émotionnel calme et positif n’est pas seulement destiné à guérir de l’anxiété, mais est indispensable pour générer une guérison plus globale et plus profonde, afin de vous permettre de changer positivement votre quotidien.

Comme je l’ai expliqué dans le Programme de Guérison, je pense que la cause des rechutes et de l’absence d’une guérison profonde et stable se trouve notamment dans un état d’esprit, un état émotionnel et psychologique lui-même trop négatif qui constitue alors une base peu propice à la guérison.

Toutefois, la Higher Consciousness Healing, que j’ai longtemps recommandé comme incontournable, peut ne pas « parler » à tout le monde. Certaines notions ou termes peuvent apparaître un peu trop « ésotériques » pour le lecteur. En réalité, il est possible de faire autrement.

Ce qui compte c’est que vous pratiquiez quelque chose de relaxant, qui apaise les émotions, qui détend, vous fait ressentir du positif. De préférence quelque chose qui vous amène à vous concentrer. Se relaxer c’est excellent mais il est mieux si vous le faites en vous concentrant pour entraîner votre cerveau à se focaliser, à devenir plus posé, plus clair.

Voici une suggestion :

- De préférence en position assise ou allongée, yeux fermés ou ouverts, prenez un moment pour vous détendre. Avec une respiration silencieuse, de préférence par le nez (sauf s’il est obstrué évidemment) et avec le ventre (le ventre gonfle à l’inspiration et dégonfle à l’expiration – par contre, essayez de ne pas respirer avec la poitrine), essayez de respirer le moins possible : les inspiration sont assez courtes, et en fin d’expiration, essayez de rester plusieurs secondes avant de reprendre la prochaine inspiration. Cela permet d’augmenter l’apport en oxygène dans les organes.

Ce n’est pas de l’apnée, c’est de la rétention, ce qui n ‘est pas la même chose. Ici, on essai de rester le plus longtemps possible les poumons vides avant d’inspirer à nouveau, mais on ne le fait pas au point de créer un inconfort. Vous ne devez jamais vous sentir en manque d’oxygène. Ce n’est pas un effort, contrairement à l’apnée.

- A chaque fois que vous restez comme ça sans respirer, détendez-vous davantage. Laissez votre corps s’enfoncer dans la chaise, le fauteuil ou le lit où vous êtes. Comme si vous vous enfonciez dans du sable chaud et doux. Relâchez tous les muscles du corps, en prenant le temps de sentir dans quel état ils sont. Si vous sentez un endroit qui reste tendu dans votre corps, vous pouvez poser la main dessus. Un peu comme une mère qui viendrait caresser son bébé. De votre main se dégage une chaleur naturelle qui guérit la tension, le stress. Vous pouvez aussi imaginer que le stress, l’anxiété, les tensions physiques et psychologiques fondent comme de la glace ou du beurre près d’un feu de cheminée. Tout devient liquide. Tout se dissout, se dilue.

- Dans ces moments-là soyez doux envers vous-mêmes. Un mère ou un père n’est ni trop laxiste, ni trop sévère. Il vous réconforte, vous prend dans ses bras. Ce qu’il veut est que vous fassiez des choses qui soient bonnes pour vous et pour les autres. Vous êtes ce parent bienveillant et intelligent. Plein d’amour.

- Vous pouvez aussi, si vous en ressentez l’envie, le besoin, vous prendre dans les bras. Vous relaxer ne serait-que quelques minutes par jour peut vous aider.

Vous avez essayé ? Ca vous fait du bien ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’envoyer un mail (rubrique Contact)

Sur cette page, je vous explique comment la « Higher Consciousness Healing » guérit (rapidement et durablement) de l’Anxiété.

 

L’anxiété est un état de tension.

Les personnes anxieuses ont tendance à croire que cela est normal et qu’il faut juste vivre avec cette souffrance, comme si c’était une question de tempérament, de caractère. Les gens qui souffrent d’anxiété croient qu’il faut juste vivre avec et qu’on ne peut pas vraiment changer cela.

Elles ont même tendance à oublier qu’elles sont anxieuses, et ne comprennent pas pourquoi elles ont autant de mal à prendre les bonnes décisions et à faire face au monde extérieur.

Elles compensent souvent par des comportements compulsifs pour trouver une forme d’apaisement (ce qui  conduit parfois aux addictions).

 

 Lorsqu’une personne est anxieuse, le monde lui paraît plus menaçant. L’esprit est agité et il est donc plus difficile de prendre des décisions pertinentes et constructives. Il n’est pas rare que l’individu vive alors dans un état d’épuisement intérieur, avec une tendance à vouloir s’isoler.

En revanche, lorsque nous sommes détendus, l’environnement devient naturellement plus accueillant et plus simple. 

Il devient bien plus facile d’agir et d’entreprendre des choses, d’aller à la rencontre des autres lorsque nous sommes plus calmes et détendus.

 Pratiquer la Relaxation, c’est Bénéficier d’un Mieux-Être Immédiat

Les 3 exercices que nous allons abordé en bas de page m’ont été transmis par Tara Springett, et sont issus de sa méthode « Higher Consciousness Healing ». 

Tara travaille depuis des années comme Conseillère en Addiction (« Addiction Counsellor ») et Psychothérapeute en Angleterre (depuis 1988). Elle est diplômée d’un M.A. en Education, et a suivi de multiples formations, comme par exemple en Thérapie « Gestalt », en « Body Awareness Therapy » ainsi qu’en « Thérapie Transpersonnelle ».

Tara a créé la « Higher COnsciousness Healing« , qui a permis à des centaines de personnes de guérir eux-mêmes leur souffrance liée aux émotions perturbatrices. Parmi elles des personnes souffrant de phobies, dépression, addictions, syndrome de stress post-traumatique, d’attaques de panique, de crises d’angoisse, et qui étaient coincées avec leurs souffrances depuis parfois plus d’une vingtaine d’années…

Dans son livre « The Five Minute Miracle » (dont vous trouverez ici la présentation), Tara précise que sa méthode a permis à CHAQUE personne qui l’a pratiqué d’obtenir de réduire drastiquement sa souffrance en quelques jours, ou quelques semaines ou quelques fois 1 à 2 mois.

TOUTES les personnes ont d’ailleurs précisé que les résultats étaient durables et solides.

 

Pourquoi la « Higher Consciousness Healing » est-elle si efficace?

 

Parce-qu’elle est :

- archi simple (« même un enfant peut la pratiquer » précise Tara Springett),

- sans aucun danger (aucun risque de déclencher d’autres troubles ou d’avoir des effets secondaires), - 

- immédiatement efficace sans avoir à faire ce que la grande majorité des gens pensent devoir faire pour régler leurs problèmes : introspecter avec excès, sur-analyser, retourner son passé et son histoire dans tous les sens pensant qu’un jour il y aura un « euréka » suivi d’une grande libération.

Question : « Comment cela fonctionne ? »

Réponse : Très simple.

Il s’agit de créer un moment où nous allons entrer en connexion avec cette dimension profonde de notre être : la Conscience Supérieure, (qui a déjà été identifiée dans différentes spiritualités ou religions : nommée « Holy Spirit » chez les Chrétiens, ou encore « Higher Self » dans certains ouvrages New Age). Chez les personnes qui ne sont dans aucune spiritualité, il s’agit de la partie du cerveau qui possède déjà les réponses.

Cette partie de notre cerveau est différente et distincte de ce que la Psychologie traditionnelle reconnaît : l’Inconscient et le Conscient. Elle est reliée à un Amour puissant et universel, et a la capacité de nous guérir à chaque fois que nous entrons en connexion avec elle, et ce peu importe le problème, en agissant directement sur l’émotion, et donc, notre ressenti. En apprenant à nous connecter à cette dimension de notre être, nous faisons grandir en nous-mêmes cette puissante énergie, qui a le pouvoir de guérir la souffrance, en apaisant notre esprit et notre corps à partir de l’émotion.

Dans cette page, nous nous concentrons plus particulièrement sur l’anxiété.

Toutefois, la méthode de Tara Springett, qui permet d’entrer rapidement et facilement en contact avec notre Conscience supérieure, peut être utilisée pour toute forme d’émotion et de sentiment négatifs (voir son livre « The Five-Minute Miracle »), aussi souvent que nous l’estimons nécessaire.

Pour entrer en contact avec notre Conscience Supérieure, il suffit de trouver un symbole pour nous aider à la visualiser.

Pour les personnes chrétiennes il peut s’agir d’un ange, de Jésus… Pour les bouddhistes, d’un Bodhisattva… Mais bien entendu, il n’est pas nécessaire d’adhérer à une quelconque religion pour entrer en connexion, et n’importe quel symbole qui inspire du positif et du réconfort en nous peut faire l’affaire, comme par exemple une belle et douce lumière chatoyante qui descend du ciel. 

En laissant notre Conscience Supérieure agir directement sur l’émotion/le ressenti, nous modifions non pas les circonstances extérieures, mais notre façon de les vivre, souvent anxiogène et épuisante.

Pour certaines personnes, un sentiment de paix et de calme peut alors déjà apparaître.

« Attendez, ça ne peut pas être si facile ! Nous sommes obligés de travailler sur nos problèmes, au moins un petit peu… »

Tara répond : « Vous avez tout à fait raison. Vous avez besoin de travailler sur vos problèmes, mais pas de façon négative ou auto-destructrice. Malheureusement, beaucoup de gens pensent que le développement personnel ne fonctionne que quand il y a de la souffrance, une crise, ou de la douleur. Ce n’est pas vrai. Le développement personnel peut être totalement détaché de toute souffrance, mais seulement si nous avons des moyens efficaces pour y parvenir. Ce dont nous avons besoin c’est d’une approche orientée sur la Solution qui va créer des sentiments positifs, des nouvelles possibilités, et de nouvelles idées. »

En vous exerçant à vous connecter à votre Conscience Supérieure quotidiennement, vous verrez que vous vivrez votre vie de façon de plus en plus simple et joyeuse, sans avoir à vous débattre ou à faire des efforts épuisants.

D’une certaine manière, on peut dire que pratiquer la Higher Consciousness Healing, c’est un peu comme aérer la pièce, plutôt que de continuer à mettre de l’encens pour couvrir des mauvaises odeurs.

Il suffit de quelques jours (10 minutes de pratique quotidienne minimum) pour observer des améliorations significatives – au moins 2 à 3 points en moins sur l’échelle de 0 à 10 d’auto-évaluation de l’émotion perturbatrice : ici l’anxiété donc.

Avec cette méthode, il est possible de guérir :

- TRES RAPIDEMENT : en fait, il suffit de quelques minutes pour ressentir un bienfait, et ce dernier grandit au fur et à mesure du temps. Tara Springett recommande de pratiquer 2 semaines et de faire le point.

- SANS AVOIR A REVIVRE SES SOUFFRANCES (anciens traumatismes, situations problématiques, conflits…).

Voici comment ça marche :

N.B. : il s’agit ici d’une « version longue » de la « Higher Consciousness Healing ». Dans son livre « The Five-Minute Miracle », Tara Springett propose un processus très légèrement différent, plus rapide, qui permet de faire des « mini-séances » (5 minutes maximum).

[Vous pourrez trouver plus d’infos dans son livre « The Five-Minute Miracle« ]

I – Quand vous ressentez de l’anxiété, auto-évaluez-là sur l’échelle de 0 à 10 (0 = totalement calme , 10 = panique et désespoir),

II – Identifiez la zone du corps où l’anxiété est installée (les émotions sont toujours localisées corporellement, il faudra peut-être apprendre à les situer si vous n’avez pas l’habitude) : en général l’anxiété s’installe au niveau du ventre, parfois sous le nombril ou au-dessus du nombril, ou parfois au niveau de la poitrine ou plus rare, de la gorge…,

III – imaginez que cette zone où l’anxiété est installée est telle une fleur, puis faites l’exercice 1,

IV – faites ensuite l’exercice 2, puis le 3.

V – A la fin des exercices, réévaluez votre niveau d’anxiété.

CONSEIL : Définissez un temps réaliste auquel vous vous tiendrez. Par exemple 3, 4 ou 5 minutes par exercice, puis restez constants autant que possible.

Exercice 1 : La Fleur

En position allongée. Yeux fermés. Visualisez où se situe l’anxiété. Il y a toujours un « point » d’anxiété dans votre corps. Est-il au niveau de la gorge, de la poitrine, du ventre, du nombril, sous le nombril… ?

Une fois que vous avez localisé ce « point » d’anxiété, imaginez que ce dernier est une fleur. Visualisez la fleur.

Sur l’inspiration, la fleur est fermée. En fin d’inspiration, expirez immédiatement. La fleurs’ouvre, et une puissante lumière en sort, expulsant l’anxiété jusqu’à l’autre bout de l’Univers. Comptez en suivant la lumière qui s’éloigne de plus en plus :

1, 2, 3, 4, 5 …

N.B.: Respirez calmement, inspirations courtes – expirations courtes – puis restez longtemps avec les poumons vides sans respirer. Au fil des minutes, essayez si possible d’augmenter un peu la durée où vous restez les poumons vides. Ne laissez pas de temps mort entre inspiration et expiration (en gros, ne restez jamais pleins poumons). Respirez avec le ventre. Cet exercice permet de « déblayer le terrain » en vous-mêmes pour mieux permettre à la connexion de se faire entre vous et votre Conscience Supérieure.

Exercice 2 : Visualisez votre Conscience Supérieure

 

Assis(e) dans une position confortable. Yeux fermés. Essayez d’imaginer, de visualiser à quoi ressemble votre Conscience Supérieure. Que vous soyez religieux ou non, vous devriez avoir une image, qui vous vient à l’esprit. Ou encore votre Conscience Supérieure peut être une belle lumière dans votre coeur. 

Imaginez que votre Conscience Supérieure vient vous caresser le coeur comme un bébé. Elle traverse votre poitrine et vient guérir votre coeur, le remplissant d’Amour, de Compassion, à la fois pour vous et pour les autres. Si votre Conscience Supérieure est une Lumière, imaginez que la lumière se concentre au niveau de votre coeur, et qu’elle le remplit d’Amour. Cette lumière n’est pas juste une « lampe », mais un être vivant qui veille sur vous. Votre Conscience Supérieure est votre protecteur, votre gardien. Elle vous caresse comme un bébé.

Vous êtes son enfant. Elle est votre mère, ou votre père, et à chaque fois que vous vous connectez à elle, vous en parfaite sécurité.

 

Respirez calmement, avec des expirations longues mais sans efforts.

Exercice 3 : « La Bulle Protectrice »

 

Assis(e) dans une position confortable. Yeux fermés.

Imaginez que votre Conscience Supérieure vous donne une Bulle Protectrice qu’elle place autour de vous. Cette dernière vous entoure et vous protège.

Votre bulle est plus solide que l’acier, que la pierre, et rien ni personne ne peut entrer dans votre bulle sans votre autorisation.

Vous pouvez le dire à voix haute :

« Rien ni personne ne peut entrer dans ma bulle sans mon autorisation. »

N.B. : pendant toute la durée des exercices, évitez de respirer en bougeant la poitrine. Pratiquez le respiration ventrale (le ventre devrait gonfler un peu pendant l’inspiration). Evitez les inspirations trop profondes (inspirez silencieusement), et trop longues. Au contraire, essayez, sans forcer, d’inspirer le moins longtemps possible.

[Effets physiologiques de la respiration proposée dans ces exercices]:

meilleur transit de l’oxygène du flux sanguin vers les organes, les muscles, le cerveau (etc) avec amélioration de l’oxygénation globale, diminution du tonus musculaire, diminution des tensions nerveuses.

 

Plus d’explications à propos de l’anxiété et les effets sur le corps avec la vidéo de Tara Springett

Plus d’informations sur la méthode « Higher Consciousness Healing » ICI

Pour Progresser :

- Pratiquez 2 fois/jour si possible

- Restez constant dans votre pratique (évitez de manquer une journée),

Bonne pratique ! 

 

arid-1866541_1920

Avis aux personnes dépendantes à la pornographie :

 

- Se Relaxer améliore la clarté d’esprit  et la prise de décisions

La pornodépendance, à l’instar de toute autre addiction, créé beaucoup d’anxiété.

Hors, cette dernière perturbe notre lecture des choses, parasitant notre clarté d’esprit. De plus dépendance à la pornographie est associée avec une hypofrontalité du cerveau (heureusement réversible), qui tend elle aussi à « embrouiller » l’esprit.

Grâce aux exercices proposés sur cette page, il est possible de devenir plus calme et ainsi acquérir une lecture plus claire et lucide des choses, pour mieux agir au quotidien.

- Le travail intérieur est une voie vers la guérison.

N’oublions pas que nous vivons dans une société où nous avons cette fâcheuse tendance à croire que la paix intérieure ne se trouve qu’à l’extérieur de nous, à travers l’action. Nous manquons de calme, de paix intérieure et nous recherchons ces choses autour de nous.

La consommation régulière d’anxiolytiques, d’anti-dépresseurs, ainsi que les addictions, témoignent que nous avons en réalité besoin de nous sentir plus détendu. Mais en se tournant systématiquement vers les nombreuses distractions que proposent notre société, nous ne faisons que contourner nos problèmes sans les résoudre à la racine.

Par ailleurs, en assimilant les divertissements du monde extérieur à une antidote à nos perturbations mentales et émotionnelles (colère, anxiété, tristesse…), nous risquons de devenir accro à ces choses.

Malheureusement, cela ne fait qu’aggraver nos soucis, sans les résoudre à la racine.

Si nous croyons que le stress accumulé et les tensions que nous portons ne peuvent s’enlever que par des moyens extérieurs, alors nous risquons de développer plus facilement des addictions, recherchant alors de façon frénétique une nouvelle dose.

De la même façon qu’on ne répare pas un moteur de voiture en changeant le volant, rien de ce qui se trouve à l’extérieur de nous-mêmes ne peut apporter les mêmes bénéfices sur notre santé que de restaurer en nous-mêmes un état de calme, de paix et d’amour.

D’après mon expérience, la Higher Consciousness Healing est la solution la plus douce, la plus rapide, la plus efficace et la la plus persistante (stabilité des bénéfices à long terme) que j’ai pu expérimenté. Sans elle, je serais encore aujourd’hui plein d’émotions négatives et probablement toujours dépendant à la pornographie.

J’ai essayé l’auto-hypnose, l’EMDR, la thérapie cognitive et comportementale, différentes méditations. J’ai lu divers auteurs de self help (beaucoup sur les thèmes de l’estime de soi et de la présence) et suivi des thérapies avec différents psychiatres pendant des années. J’ai également pratiqué une technique de relaxation issue du training autogène de Schultz ainsi qu’une autre provenant de Jacobson. Enfin, j’ai expérimenté l’absence totale de masturbation pour guérir de la pornodépendance. Je suis resté 12 mois sans aucune masturbation (et je parle de masturbation sans pornographie).

Question : « Et si l’envie est vraiment insoutenable, puis-je me masturber ? »

Réponse : Mieux encore : il FAUT vous masturber plutôt que de rechuter.

Il me semble fondamental de le rappeler : la majorité des personnes dépendantes à la pornographie pensent que la masturbation est à éviter au maximum au cours du sevrage. Après des années passé à étudier la question, j’ai constaté que cette approche qui consiste à s’abstenir de se masturber est en général non seulement peu restauratrice de l’estime de soi (en se privant de masturbation, la personne est finalement dans une auto-punition en se privant d’un plaisir non seulement naturel mais nécessaire à l’équilibre de la santé globale), mais elle est en plus contre-productive au regard de la guérison, car elle génère un « effet cocotte minute », qui conduit à des rechutes chroniques.

Votre problème n’est pas la masturbation, mais votre addiction.

Hors, il est heureusement possible de s’exercer à se masturber dans un juste milieu entre plaisir et travail sur soi, afin de vous réapproprier votre sexualité.

Il s’agit de « la masturbation contrôlée ».

 Notez ceci en gros sur votre écran d’ordinateur, sur votre frigo, le miroir de votre salle de bain… :

« Me masturber c’est OK. Par contre, cliquer ne l’est pas… »

« C’est justement pour éviter de rechuter que je me masturbe. Si je ne le fais pas, j’accumule les tensions, la frustration sexuelle, et je finis par « exploser »

« Tant que je pratique la « masturbation contrôlée », je guéri progressivement »

Si ce n’est pas déjà fait, je vous recommande fortement de lire mon article « Le NoFap (pas de masturbation) et l’effet cocotte minute : un marathon addictif« 

Question : « J’ai déjà essayé de pratiquer la masturbation contrôlée, et vraiment rien à faire je n’arrive pas à me passer de support visuel. »

Réponse : Cet aspect a été abordé et détaillé dans la rubrique FAQ du Programme de Guérison, tout en bas de page. Ce dernier a été mis au point pour permettre aux personnes pornodépendantes de guérir.

 

Nsjtpe |
Fivmikiwi |
Lrlovecoco |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Astuces de Maryse
| Weightwatchersthebest
| Assovivrelibre