(DÉPENDANTS) Gérer l’anxiété et les peurs pour Sortir de la « Zone de Confort ».

23 novembre 3 Commentaires Catégorie: Non classé

Vouloir sortir de sa  »zone de confort » est une excellente chose,à condition de le faire à son rythme, dans la patience et la bienveillance envers soi-même, sans s’imposer trop de choses, sans se lancer dans une compétition.Toutefois, trop d’anxiété et de peurs empêchent de le faire, et peut maintenir dans l’isolement et la peur de vivre. Sur les forums de personnes pornodépendantes, on lit souvent ces choses comme « il faut sortir de sa zone de confort, il faut rencontrer du monde, faire des nouvelles choses etc ». Le souci, c’est que même ci cela peut être en effet bénéfique (comme par exemple développer des relations de confiance avec les autres, faire des choses qui ont du sens pour nous, découvrir une certaine expression de soi par l’art, ou encore se rapprocher d’une certaine spiritualité…), l’anxiété (et surtout quand elle est généralisée), les peurs (notamment les peurs sociales) peut littéralement paralyser, dans le sens où elle décourage d’entreprendre quoique ce soit. L’anxiété prive du calme, de la clarté mentale et alourdit nos rapports aux autres et à notre quotidien.

Avant d’aller plus loin, il me semble vital de faire tomber 2 mythes.

1 – « L’anxiété, les peurs, ce sont des traits de personnalités immuables« . FAUX. L’anxiété et les peurs sont des choses qui doivent être travaillées et qui finissent par disparaître, ou atteindre un niveau d’intensité suffisamment faible pour pouvoir vivre correctement.

2 – « L’anxiété et les peurs sont des problèmes d’ordre psychologique ». VRAI et FAUX. Si en parlant de « problèmes d’ordre psychologique » psy nous faisons référence à des troubles profonds psychologiques non résolus, alors certes il sera bénéfique pour réduire l’état d’anxiété et améliorer l’état de calme intérieur de les identifier (il est recommander de suivre une psychothérapie pour pouvoir agir sur ces troubles internes).

Mais de toute façon, il est bien plus facile de comprendre ce qui se passe en nous si nous sommes détendus, et non dans un état de forte anxiété ou d’angoisse. Voilà pourquoi les exercices de relaxation (ou méditations relaxantes) ne sont jamais en trop (à moins de ne pas souffrir d’anxiété du tout). Il ne faut donc pas confondre les « troubles profonds psychologiques » avec les « tensions mentales », qui s’installent en parallèle des tensions physiques tout au long de la journée, et qui sont malheureusement chroniques chez la plupart des personnes souffrant d’addiction, ou en voie de rétablissement. Ces tensions sont des choses sur lesquelles il est tout à fait possible de travailler soi-même. Avec des exercices de relaxation appropriés, on peut passer d’un état de forte anxiété à un état de calme en quelques minutes seulement, et sans avoir à revivre des choses pénibles ni aucune introspection.

Oui car l’anxiété est avant tout, un ETAT DE TENSION INTERIEUR. Comme un élastique, le binôme corps/mental est trop tendu, et il suffit d’aller le relâcher pour se sentir bien plus serein.

Hors, en agissant sur la diminution des tensions physiques par la RESPIRATION via un travail de Relaxation efficace, il est possible d’agir  sur les tensions mentales et de devenir beaucoup plus calme et rassuré, pour mieux vivre au quotidien.

J’étais sur le forum « Pornfree » du site Reddit il y a quelques temps, toujours dans le but de proposer de l’aide, mais aussi de continuer d’apprendre des choses, afin de proposer une approche du sevrage basé sur une guérison la plus solide et globale possible.

Le sujet du post était « « On doit sortir de Notre Zone de Confort »« .

Je suis toujours très rassuré quand je lis ce type de suggestions faites par des pornodépendants en sevrage, car ça montre qu’ils ne confondent pas/plus les notions de guérison et d’abstinence. En effet, comme je l’ai dit plus haut, il est important d’améliorer sa vie, et non de rester les yeux rivés sur son « compteur ».

Voilà le message initial posté par l’homme en question sur le forum « Pornfree » :

« Je viens de rechuter le jour 29 hier. C’était ma plus longue période depuis plus de deux ans. Ce que j’ai appris, c’est que si vous ne faites pas assez d’efforts pour changer votre vie en général, vous reviendrez vers le porno. Honnêtement, ma vie sociale est difficile. Je n’ai pas du tout vécu sur le campus pendant mes études, alors je ne me suis pas fait d’amis ni rencontré de filles pendant tout ce temps. Donc, je ne me suis pas vraiment fait un seul ami depuis le lycée. J’ai aussi passé une assez longue période de « sécheresse » avec les filles, même si je me débrouillais plutôt bien au lycée. J’ai fréquenté des filles qui m’ont montré un certain intérêt récemment, mais je n’ai pas la confiance nécessaire pour parler beaucoup et je finis souvent par dire quelque chose de vraiment bizarre si je dis quelque chose.
Le fait est que, si vous n’essayez pas activement de changer les choses de votre vie que vous n’aimez pas, ou qui ne vous apportent pas autant que vous ne le voudriez, il est probable que certaines des émotions désagréables pourraient survenir et jouer un rôle dans votre dépendance. Nous n’essayons pas de devenir des moines; nous essayons de vivre notre vie librement. »

Voici ma réponse :

« C’est très important oui. Très bon conseil. La guérison n’est pas « juste » l’abstinence. Clairement. C’est la base. Sortir d’un excès de confort est important, pour vivre une vie meilleure. Je veux juste suggérer quelque chose, pour aider les gens : il est également important de ne pas se sentir « piégé » par la phrase « sortez de votre zone de confort », si vous avez trop de peurs et d’anxiété.

Je m’explique …

Beaucoup de personnes dépendantes à la pornographie sont confrontées à beaucoup d’anxiété (le porno augmente l’anxiété, c’est un fait scientifique : – baisse du GABA, qui est un neurotransmetteur anti-anxiété augmentation des hormones du stress cérébral CRF et norépinéphrine). - Axe HPA dysfonctionnel et circuits de stress cérébraux altérés (similaire la toxicomanie) (et un volume d’amygdale plus élevé, ce qui est associé à un stress social chronique).

Il est donc BEAUCOUP PLUS FACILE de sortir de vos zones de confort si vous travaillez sur vos problèmes d’anxiété et de peur. Nous recommandons très souvent la méditation en addictologie (en tout cas aux USA, avec le Mindfullness). Personnellement, je recommande nettement plus la « Higher Consciousness Healing », qui est beaucoup plus efficace, car elle inclus un travail spécifique sur la respiration, pour diminuer les tensions physiques (tonus musculaire, tensions nerveuses…) et psychologiques (visualisation de la Conscience Supérieure, concentration sur la Compassion). Quoiqu’il en soit, attention à la façon dont vous respirez au quotidien. Beaucoup de gens pensent que le corps reçoit l’oxygène pendant l’inspiration. C’est faux. C’est lors de l’expiration que l’oxygène entre dans les organes et les tissus (et le cerveau), hors, quand nous sommes anxieux, nous inspirons trop et l’oxygène reste bloqué dans le flux sanguin. Les tensions physiques s’installent d’abord, puis les pensées négatives apparaissent de plus en plus, et l’anxiété monte, la respiration devient plus rapide, l’oxygène reste coincé dans le flux sanguin, les tensions physiques augmentent etc…C’est un cercle vicieux. Donc, une bonne pratique de relaxation doit être basée sur la respiration (pour apporter de l’oxygène dans les muscles, le cerveau, les organes, les tissus …), en apprenant à respirer avec le ventre, pas la poitrine, en expirant de plus en plus longtemps. Je peux vous envoyer des exercices (je suis préparateur physique diplômé d’état depuis 10 ans, donc je ne vais pas vous donner de mauvaises techniques, qui seraient délivrées sans une certaine expérience et un certain niveau de connaissance).

Si vous voulez des exercices de relaxation, je vous en enverrai gratuitement. Vous pouvez bien sûr faire des recherches sur internet, mais n’oubliez pas la technique d’inspiration / expiration. L’anxiété et les peurs ne sont pas seulement des «problèmes psychologiques» contrairement à ce que beaucoup de gens croient, et NON, l’anxiété et les peurs ne sont pas des traits de caractères/personnalité immuables. Les exercices que je propose GRATUITEMENT ont aidé des centaines de personnes à réduire fortement/éliminer l’anxiété et les peurs, qui sont en réalité très liées au corps.

C’est important, car il est beaucoup plus facile de changer sa vie si on se sent plus cool et plus calme à l’intérieur. Il est très simple d’évaluer votre niveau d’anxiété. Prenez quelques secondes, et demandez-vous: « Où est mon niveau d’anxiété de 1 à 10? » Peu importe si vous êtes à 2 ou 10, il est possible de réduire drastiquement grâce à la pratique. Les résultats sont, la plupart du temps, très rapides. »

J’ai expérimenté de nombreuses méthodes et de nombreux exercices psycho-corporels visant à réduire le stress, les angoisses, les peurs et l’anxiété. J’ai pratiqué la méthode de relaxation Jacobson, le training autogène de Schultz, et beaucoup de techniques de relaxations basées sur la posture, la visualisation, et la respiration. Les exercices les plus puissants que j’ai pu pratiquer dans ma vie sont ceux qui vous sont proposés gratuitement ci-dessous (il faut cliquer sur le lien en bleu).

POUR ESSAYER LES EXERCICES ANTI-ANXIETE, 

CLIQUEZ ICI

monk-2891611_1920

  1. Le lien vers la technique anti anxiete ne fonctionne pas, ce qui a du coup fait monter mon anxiete d’un cran apres avoir lu tout votre article se focalisant dur cette technique :)
    Serait il possible d’y acceder quelque part?
    Merci!

    Francois 15 février 2019 à 21 h 27 min Permalink
  2. Bonjour,

    Voici l’exercice de base que vous pouvez essayer :

    Exercice 1 : La Fleur

    En position allongée. Yeux fermés. Visualisez où se situe l’anxiété. Il y a toujours un « point » d’anxiété dans votre corps. Est-il au niveau de la gorge, de la poitrine, du ventre, du nombril, sous le nombril… ?

    Une fois que vous avez localisé ce « point » d’anxiété, imaginez que ce dernier est une fleur. Visualisez la fleur.

    Sur l’inspiration, la fleur est fermée. En fin d’inspiration, expirez immédiatement. La fleurs’ouvre, et une puissante lumière en sort, expulsant l’anxiété jusqu’à l’autre bout de l’Univers. Comptez en suivant la lumière qui s’éloigne de plus en plus :

    1, 2, 3, 4, 5 …

    N.B.: Respirez calmement, inspirations courtes – expirations courtes – puis restez longtemps avec les poumons vides sans respirer. Au fil des minutes, essayez si possible d’augmenter un peu la durée où vous restez les poumons vides. Ne laissez pas de temps mort entre inspiration et expiration (en gros, ne restez jamais pleins poumons). Respirez avec le ventre. Cet exercice permet de « déblayer le terrain » en vous-mêmes pour mieux permettre à la connexion de se faire entre vous et votre Conscience Supérieure.

    laveritesurleporno 21 février 2019 à 17 h 18 min Permalink
  3. I – Quand vous ressentez de l’anxiété, auto-évaluez-là sur l’échelle de 0 à 10 (0 = totalement calme , 10 = panique et désespoir),

    II – Identifiez la zone du corps où l’anxiété est installée (les émotions sont toujours localisées corporellement, il faudra peut-être apprendre à les situer si vous n’avez pas l’habitude) : en général l’anxiété s’installe au niveau du ventre, parfois sous le nombril ou au-dessus du nombril, ou parfois au niveau de la poitrine ou plus rare, de la gorge…,

    III – imaginez que cette zone où l’anxiété est installée est telle une fleur, puis faites l’exercice 1,

    IV – faites ensuite l’exercice 2, puis le 3.

    V – A la fin des exercices, réévaluez votre niveau d’anxiété.

    CONSEIL : Définissez un temps réaliste auquel vous vous tiendrez. Par exemple 3, 4 ou 5 minutes par exercice, puis restez constants autant que possible.

    laveritesurleporno 21 février 2019 à 17 h 19 min Permalink

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Nsjtpe |
Fivmikiwi |
Lrlovecoco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Astuces de Maryse
| Weightwatchersthebest
| Assovivrelibre